Mladen Kasic (Nice VB) : "Ne rien regretter"

A moins de 24 heures de la finale de Ligue B, décisive pour la montée, le coach du Nice volley-ball, Mladen Kasic espère que ses joueurs sauront saisir leur chance. Demain à 14 heures, ils affronteront Tourcoing à la Halle Carpentier, à Paris.

Les finales, il connait. Avec les filles du Cannet, il en avait disputées deux en Coupe de France et une autre en Coupe d'Europe (CEV). Demain, Mladen Kasic et ses hommes auront pour mission de décrocher la victoire face aux Nordistes de Tourcoing, le seul moyen d'obtenir leur montée en Ligue A.

Selon le technicien croate, il n'y aura pas réellement de favori dans cette rencontre. Lors de la saison régulière, les deux camps s'étaient imposés une fois chacun. Mais comme le rappelle justement Mladen Kasic, "une finale, ce n'est pas un match comme un autre".


Comment s'est déroulée votre journée à Paris ?

On est arrivés ce matin. Ensuite, on s'est entraînés, normalement. On a plutôt travaillé la réception et le service. On a eu l'occasion de découvrir la Halle Carpentier, on a croisé les autres équipes (les finales de Ligue A masculine et féminine se jouent également demain, ndlr). On a pris nos repères dans cette grande salle. Même si on joue un peu tôt demain, j'espère qu'il y aura du monde.

D'ici là, que demandez-vous à vos joueurs pour préparer cette finale ?

On a tout fait pour arriver là, ça s'est bien passé. Maintenant, il faut assumer. Ce n'est plus le moment de parler, de faire de longs discours. Je crois qu'on a eu suffisamment de temps pour se dire ce qu'on avait à se dire. J'ai juste essayé de détendre l'atmosphère, ça ne sert à rien de trop dramatiser. Comme on va jouer plus tôt que d'habitude, on ne fera pas de sieste et on mangera plus tôt aussi.

"Le groupe s'est forgé un caractère"

Vous avez terminé deuxième de la saison régulière, Tourcoing était quatrième. Pensez-vous qu'il y ait un favori dans ce duel ?

Franchement, je ne pense. Nos deux équipes se connaissent bien, on avait perdu 3-2 chez eux et gagné au retour 3-0 à Palmeira. Là, tout se jouera sur un seul match. Ça dépendra vraiment de la forme du moment, de la capacité des uns et des autres à gérer le stress… Tout le monde sera opérationnel. Dan Borota a recommencé à sauter il y a deux jours. On va voir comment les choses évoluent pour lui, mais il devrait débuter.

Volleyniceorange25042014 013

Lors des playoffs, votre équipe a su se sortir de situations compliquées.
Pensez-vous que cela a renforcé votre groupe ?

Je crois que oui. On nous a parfois reproché notre faiblesse mentale, surtout à l'extérieur. Là, le groupe s'est forgé un caractère. Il y a plein d'occasions où les gars auraient pu lâcher : en quarts, quand on était menés 2-0 contre Nancy, mais aussi lors du match d'appui, où on gagne 3-2. Pas mal de choses ont changé. Il faut que le groupe profite de tout ça pour jouer libéré.

Maintenant que vous êtes si près du but, considéreriez-vous une défaite en finale de Ligue B comme un échec ?

On a fait une saison qu'on peut qualifier de satisfaisante jusqu'à présent. Ce qui est important, c'est qu'on reparte d'ici en ayant le sentiment d'avoir tout donné, d'avoir tout tenté, pour ne rien regretter.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :