"Un exploit", "une victoire historique" : les U15 de l'ASM terrassent le CN Marseille (16-4)

Dans l'antre du water-polo français, les joueurs de Manuel Laversanne ont frappé un très grand coup.

Le plus bel accomplissement de leur jeune carrière. Le week-end dernier, les poloïstes de l'AS Monaco U15 sont allés terrasser le Cercle des Nageurs de Marseille (16-4). Une victoire de prestige face à un club emblématique pour prolonger leur fantastique découverte du niveau national excellence. Il y a encore deux ans, ils évoluaient en division honneur. "C'est une victoire historique, ose Manuel Laversanne, leur entraîneur. On peut le dire. Gagner à Marseille en U15, c'est du jamais vu. Et le faire là-bas, sur ce score, c'est magnifique. On a savouré ce moment ensemble."

En pénétrant dans la piscine du CNM, au milieu des drapeaux et fanions, traces des succès rencontrés par les nageurs et poloïstes marseillais, les Monégasques n'ont pas été écrasés par le poids de l'histoire qui se dégage de cette place forte du water-polo français. "Il y a une atmosphère particulière quand on pénètre dans ce lieu, souffle Manuel Laversanne, charmé. Le Cercle, c'est une structure privée, ça respire le sport et la réussite. Je leur ai bien fait comprendre la particularité de cet endroit. Ils s'en sont inspiré pour écrire une page de leur histoire."

E3bf8d27 E3d2 4d28 A2e3 Bfcceae21d36

D'une efficacité diabolique

Grisés par l'opportunité de signer leur premier gros coup, ses joueurs ont fait montre d'un sérieux et d'une maturité exemplaires. Après tout, ils ne connaissent que trop bien l'importance de ces rendez-vous. C'est typiquement pour ce genre de confrontations qu'ils se sont durement entraînés pendant deux ans. "Sans jamais rater une séance", jure leur entraîneur.

E1153256 E4f5 4bb3 A918 Be9e3c935ba1

En face, les Marseillais, en balade depuis le début de la saison (victoires 18-8 et 31-0) et peut-être trop sûrs de leurs forces, ont pris une claque doublée d'une leçon d'efficacité : il y avait 6-0 après 12 minutes de jeu, 9-1 à la mi-temps et même 13-1 en fin de troisième période (voir fiche technique ci-contre). "Nous étions physiquement supérieurs sur les déplacements en natation et cliniques à la finition. Mentalement, on a pris le dessus. Le scénario du match a été parfait", analyse Manuel Laversanne.

"La saison est déjà magnifique"

Ce dernier n'est pas complètement "surpris" par l'adaptation supersonique de son équipe. Il connaît ce groupe mieux que quiconque, l'a façonné avec l'ensemble du staff, a accompagné sa montée en puissance ces dernières années : "Avant même le premier match contre Nice, on avait la certitude que nos joueurs avaient l'état d'esprit adéquat pour évoluer au haut niveau. Ils se bagarrent, sont tout le temps à fond. Surtout, ils ont tout le temps envie de plus. Ils ne se contentent jamais de ce qu'ils ont."

95f26f34 7fe2 4ee8 Ad61 D26800a22870

Actuelle troisième du championnat Excellence après trois journées (6 points, à égalité avec Marseille qui présente une meilleure différence de buts), l'AS Monaco a déjà battu deux concurrents directs dans la course aux phases finales. Aix-en-Provence paraissant intouchable, loin là-haut, il ne restera qu'un strapontin en fin de saison. Et les deux victoires de prestige pourraient peser lourd dans la balance. 

"On est plus que jamais dans l'objectif. A nous de remporter les cinq prochains matches contre des équipes 'moins fortes' sur le papier (dont Pont-de-Claix ce dimanche à 14h au Stade Louis-II) pour asseoir notre deuxième place à l'issue de la phase aller", insiste Manuel Laversanne. Qu'il se rassure, les poloïstes monégasques ont de grandes ambitions : "Ils m'ont dit qu'ils visaient a minima les phases finales." 

69263070 0b35 4849 B780 Eba8e51ded75

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Fiche technique de la rencontre

A Marseille, l'AS Monaco Water-Polo bat le Cercle des Nageurs de Marseille : 4-16

(0-2 ; 1-6 ; 1-8 ; 2-2)

ASM WP : Dervieux, Sirera 1, Malyshev 1, Orrado 3, Agrefilo 3, Danovsky 1, Barnat 1, Lanteri Minet 2, Gavagnin 1, Wright 1, Sarnataro 2.

Entraîneur : Manuel Laversanne / Adjoint : Français Barnat.