2 Trophées, 2 dimensions

Un quatuor de gala

Le temps d'un week-end, quatre des meilleures équipes européennes ont fait un arrêt en Principauté. On vous emmène faire un tour d'Europe des clubs de ce premier Trophée des Champions.

Wasserfreunde Spandau 04

Avec 31 titres de champion d'Allemagne et 26 coupes nationales, ce club du quartier de Spandau (Berlin) est l'héritier d'une longue tradition poloïste. Créé en 1922, le Schwimm-Club Spandau 04 a été uni à celui du Spandauer Wasserfreunde en 1976. Et depuis, le club n'a jamais quitté les devants de la scène nationale, connaissant ses grandes heures de gloire européennes dans les années 1980.  Composée de joueurs français, hongrois, américains, serbe, allemands, la "famille Spandau essaie chaque année de faire un petit peu plus", explique son entraîneur Petar Kovacevic, ancien coach l'Equipe de France. "Cette année, la Ligue des Champions est vraiment difficile. Beaucoup d'équipes se sont bien renforcées. Nous aussi, même si on n'a pas le budget de clubs comme Pro Recco ou l'Olympiacos, on essaie chaque année de faire un peu plus". Confiant, le Monténégrin sait que les échéances européennes leur réservent "dix matches vraiment durs. L'an dernier, nous avons fait cinq nuls et perdu cinq matches. Cela a été intéressant comme saison. Cette année, on espère faire quelque chose de mieux mais cela dépend de notre travail. Et ce tournoi nous aide beaucoup".

Csm26 Water Polo Erika Tanaka 19

  • Leur palmarès 
  • 2 Supercoupes d’Europe (1986, 1987)
  • 4 Ligues des Champions (1983, 1986, 1987, 1989)
  • 31 titres de Champion d’Allemagne
  • 26 Coupes d’Allemagne

VK Jug Dubrovnik

S'il apparaît en 1923, ce n'est que dans les années 2000 que le VK Jug Dubrovnik s'impose comme l'un des clubs incontournables aussi bien dans son pays qu'en Europe. Depuis, le club enchaîne les titres et ne compte pas s'arrêter là. D'autant que la plupart de ses joueurs ont une expérience internationale et jouent pour leur sélection nationale (en or à Londres, l'équipe masculine de Croatie a terminé médaillée d'argent aux J.O. de Rio). "La pression des résultats est toujours très forte dans notre club et dans notre ville parce que nous visons toujours tout, nous essayons toujours de tout gagner", souligne Vjekoslav Kobešćak, leur entraîneur. "La pression est forte mais ce groupe de joueurs est très fort mentalement, ils travaillent dur et c'est pour cela que nous avons eu autant de réussite la saison dernière. J'espère que cette année, nous serons aussi compétitifs. Ce sera dur, mais j'espère que cela restera ainsi".  Et pour les encourager, le coach peut compter sur le soutien de ses concitoyens. "Dubrovnik est peut-être la seule ville au monde à placer le water-polo comme sport n°1".

Img 8818

  • Leur palmarès  
  • 1 Supercoupe d’Europe (2006) 
  • 4 Ligues des Champions (1980, 2001, 2006, 2016)
  • 1 Ligue de la LEN (2000)2 Ligue Adriatique (2009)
  • 23 titres de Champion de Yougoslavie2 Coupes de Yougoslavie
  • 12 titres de Champion de Croatie
  • 11 Coupes de Croatie

Olympiacos Piraeus WP

Si le basket et le football sont les sports les plus populaires en Grèce, le water-polo commence à se faire sa place au soleil grâce aux bons résultats de son équipe nationale. Au pays de Platon, l'Olympiacos Pireaus WP, fondé en 1925, ne souffre d'aucune concurrence. Et c'est pourquoi le coach, Thodoris Vlachos, apprécie tout particulièrement ce premier Trophée des Champions. "En Grèce tout est facile. Et quand c'est facile, vous ne pouvez pas vous améliorer, ni améliorer votre jeu. Nous avons besoin ici de faire de nombreuses erreurs et de voir comment on peut s'améliorer", souligne celui qui est également le coach de l'équipe nationale. Avec deux médaillés olympiques dans ses rangs, le vice-champion d'Europe ne cache pas ses ambitions. "Pour moi, mon équipe et ma ville sont les meilleures. Si je n'y croyais pas, je ne pourrais pas avoir de bons résultats. Nous essayons de gagner tous les matches, les joueurs sont de qualité et ont cette passion de gagner contre tous. C'est l'un des buts des joueurs", souligne leur coach, depuis six ans, qui vise une nouvelle fois le Top 6 cette saison.

Img 8656

  • Leur palmarès 
  • 1 Supercoupe d’Europe (2002)
  • 1 Ligue des Champions (2002)
  • 2 Supercoupes de Grèce (1997, 1998)
  • 30 titres de Champion de Grèce
  • 18 Coupes de Grèce

Pro Recco

La Ligue des Champions n'a pas encore commencé, mais pourtant Pro Recco s'impose déjà comme le club favori de cette saison 2016-2017. Il faut dire qu'avec dix médaillés olympiques dans ses rangs tout juste revenus de Rio, ce club historique de Ligurie (créé en 1913), reste à ce jour le plus titré sur la scène européenne - en ayant remporté huit Ligue des Champions - et domine également le water-polo italien avec ses trente titres de champion d'Italie. Et le club, qui a accueilli cette année un nouvel entraîneur - le Serbe Vladimir Vujasinovic, lui-même plusieurs fois médaillé olympique et élu meilleur joueur du monde - ne compte pas s'arrêter là. "Chaque année c'est la même chose, nous avons les meilleurs joueurs du monde ainsi que les joueurs de l'équipe nationale italienne. Ils gagnent tout ce qu'ils jouent. Et nous espérons que ce sera la même chose cette année. Nous espérons gagner le championnat, la coupe nationale et particulièrement la Ligue des Champions. L'équipe compte de très bons gars, très talentueux. En une seule équipe, nous avons le meilleur du monde"

Csm26 Water Polo Erika Tanaka 28

  • Leur palmarès 
  • 6 Supercoupes d’Europe (2003, 2007, 2008, 2010, 2012, 2015)
  • 8 Ligues des Champions (1965, 1984, 2003, 2007, 2008, 2010, 2012, 2015)
  • 1 Ligue Adriatique (2012)
  • 30 titres de Champion d’Italie
  • 11 Coupes d’Italie

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :