Une finale des grands soirs

En finale du Monte-Carlo Padel Master, le spectacle a été au rendez-vous malgré un score sans appel (6/3-6/1). Si "Pacquito" a été élu, à juste titre, meilleur joueur du tournoi, Fernando Belasteguin a montré au public monégasque pourquoi il était numéro 1 mondial.

A l'approche de cette finale, les organisateurs avaient déjà laissé entendre que la présence de Compan et Sangiorgio était une petite surprise. La veille, ils avaient en effet éliminé Juan Martin Diaz (n°2) et Maxi Sanchez (n°5) dans un match qui n'a pas été très long mais dont l'intensité était folle. 

Face à eux, la meilleur aire actuelle avec Fernando Belasteguin et Pablo Lima. Le meilleur joueur du monde avait d'ailleurs à cœur de remporter ce premier tournoi en Principauté. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il l'a démontré sur le terrain.

La surprise

Pourtant, le début de match tourne clairement à l'avantage d'un Pacquito en feu. Hyper spectaculaire, mais toujours un peu nerveux, Compan fait souffrir ses adversaires. Résultat, "Bela" et Lima sont vite menés 3-0.

Il n'en fallait pas plus pour réveiller le lion qui était alors en sommeil. Bela revient dans son match, et le compteur s'affole. En peu de temps, les hommes évoluant en jaune fluo se retrouvent avec la première manche dans la poche (6-3).

Neuf jeux consécutifs 

Le début de la deuxième manche est dans continuité de la première. Menés 3-0 à leur tour, Compan et Sangiorgio réussissent à remporter leur mise en jeu. Ils mettent ainsi fin à une série de neuf jeux consécutifs remportés par Belasteguin et Lima.

Mais les deux jeux qu'ils remportent ne sont que des feux de paille tant Bela évolue sur une autre planète que le commun des mortels en terme de padel. La finale, bien que  très spectaculaire n'a pas duré bien plus d' 1h30. Juste le temps qu'il fallait pour montrer au monde à quel point ce sport peut s'avérer prenant et spectaculaire. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos