Fabrice Pastor : "Les 28 meilleurs doubles du monde seront là"

Pour la première fois, le World Padel Tour va avoir une étape en Principauté. Equivalent d'un Grand Chelem de tennis, ce premier Monte-Carlo Padel Master verra les meilleurs joueurs de la discipline s'affronter sous le chapiteau de Fontvieille du 8 au 13 septembre.

Amoureux du padel et ancien professionnel de la discipline, Fabrice Pastor est un homme impliqué dans le développement de ce sport. Que ce soit en Amérique du Sud ou à Monaco, il oeuvre à la montée du padel.

Pourquoi avoir créé ce tournoi ?

Je suis un joueur de padel depuis longtemps. J'ai été professionnel et j'étais classé 85e mondial à l'époque du Padel Pro Tour. C'est un sport qui me tient à coeur. Pour moi c'est un rêve en tant que joueur de pouvoir créer un master. C'est un peu mon bébé et le faire chez moi, c'est encore mieux. La chance qu'on a, c'est que Monseigneur nous ait accordé la date, tout comme les autorités monégasques. Tous ont été très gentils pour qu'on puisse réaliser ce tournoi qui sera à vie, si possible, au chapiteau de Fontvieille.

Quel est le format du tournoi ?

C'est un master, donc les 28 meilleurs doubles du monde seront là. Il y a les pré-qualifications, qui se feront au Real Padel Club de Sophia-Antipolis. Ils joueront au chapiteau en qualifications contre les Espagnols, qui auront des pré-qualifications chez eux. Il y a aura 4 matches de sélection sous le chapiteau. Et quatre doubles en sortiront pour un tableau final de 32 équipes.

Pensez-vous que le fait de jouer en 2 contre 2 puisse susciter un réel intérêt chez le public alors que le double en tennis est relativement délaissé par les spectateurs ?

C'est très spectaculaire le padel vous savez. Quand vous voyez les grands joueurs, la balle peut sortir du terrain sur certains smashs et ils sortent pour la récupérer et la remettre en jeu. Nous (Monte-Carlo International Sports) sponsorisons Juan Martin Diaz (numéro 2 mondial), qui, pour moi, est le Maradona du padel. C'est le meilleur joueur de tous les temps.

A ce point là ?

Il fait toutes les choses qui ne sont pas possibles. Je connais assez bien un bon nombre de "top joueurs", et ils me disent tous que sa balle va plus vite, qu'elle est différente. On essaie de lui taper sur le corps, mais il se sort toujours de cette situation en marquant le point. Quand ça arrive deux-trois fois, ça peut être de la chance, quand ça fait 14 ans...

Quels sont vos objectifs pour cette première manifestation à Monaco ?

J'ai eu la chance de trouver beaucoup de partenaires et je ne pensais pas en trouver autant. Je pensais payer la note moi-même, mais j'ai eu une grande aide du côté de ma famille, du côté d'une banque, de la SBM. Donc je pense que ça commence très bien. On a 2600 places, entre loges et places normales. J'espère surtout qu'on sera à la hauteur et que ça plaise. Et je pense que si tout se passe bien, pour la deuxième année, on fera le plein en tribunes. Et je vais vous dire, la zone VIP de ce tournoi sera exceptionnelle. Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de tournois de tennis dans le monde qui l'ait. On est vraiment en train de faire un très grand effort.

Que trouvera-t-on autour de la manifestation ?

Un village commercial sera ouvert au public, où il y aura des boutiques de padel, des marques de sport et autres. Ensuite, il y a une zone VIP très importante. Je me dois de faire quelque chose d'impressionnant pour que notre pays soit un peu plus reconnu dans le monde, pour que les gens se disent "c'était incroyable", lorsqu'ils vont repartir. 

Avez-vous prévu des animations autour du padel ?

Le terrain extérieur est fait pour ça. Je trouve qu'il est important de pouvoir toucher un joueur. Au tennis par exemple, je trouve dommage qu'on ne puisse pas trop les approcher. A chaque fois qu'on fait la Fabrice Pastor Cup (coupe créée par Fabrice Pastor pour aider les joueurs d'Amérique du Sud), j'amène une dizaine de joueurs parmi les meilleurs du monde, pour que les gens puissent jouer avec eux, même si ce n'est que 5 minutes. J'essaie de rapprocher les joueurs du public, et c'est pour ça qu'on a créé le court extérieur. Pour que les gens puissent, par chance ou autre, je ne sais pas encore comment on va s'organiser, avoir un temps précieux avec des joueurs. Une exhibition de femmes aura lieu, avec les deux numéros 1 (Maria-Pilar et Maria-José Sanchez Alayeto), la numéro 11, Marta Ortega, et la quatrième n'est pas arrêtée. Nous prévoyons d'inclure un tableau féminin l'année prochaine.

Un tournoi pro-amateur est aussi prévu ?

Oui, ce sera spécifique à Monaco. On a tellement de célébrités en Principauté que je trouvais important qu'elles puissent jouer avec un des meilleurs joueurs du monde. Je peux vous dire qu'on a confirmation de Didier Deschamps, Thomas Johansson (ancien tennisman suédois). Il y a un coureur de F1 intéressé. On essaie de faire un beau tournoi.  

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos