Xiaoxin Yang, finaliste de l'Open d'Espagne

A Grenade, la Monégasque Xiaoxin Yang s'est incliné en finale du 8e Open d'Espagne de tennis de table. La Japonaise Honoka Hashimoto a mis fin à son excellent parcours et a remporté la compétition.

Eliminée en seizièmes lors de l'Open d'Allemagne pour son premier tournoi de la saison, Xiaoxin Yang a enchaîné les tours à l'Open d'Espagne, du 4 au 8 février. Une incroyable performance pour la pongiste monégasque, avec pourtant un parcours compliqué. Xiaoxin Yang a dû passer par des septièmes sets décisifs pour s'en sortir contre Maki Shiomi (89e mondiale) et Xiana Shan (58e). C'est finalement en finale, contre Honoka Hashimoto (39e), que Xiaoxin Yang a fini par céder, après cinq sets très disputés (7-11, 9-11, 9-11, 11-7, 9-11). Mais ce résultat satisfait amplement le président de la Fédération Monégasque de Tennis de Table, Marc Loulergue. "C'est un très bon tournoi. Il y a eu des matches très difficiles, elle s'en est bien sorti. Xiaoxin avait déjà battu Hashimoto, mais la Japonaise a eu des parties plus faciles pour arriver en finale alors que Xiaoxin a eu des matches très accrochés. Ce n'est pas une excuse mais ça a peut-être un peu joué"

Recompense1

Aller aux Jeux...

Il est déjà temps de tourner la page et de se concentrer sur la suite de la saison, car la Monégasque a un programme assez chargé : Open du Portugal (qui commence demain jusqu'au 16 février), Open de Hongrie, Open du Qatar et Open d'Oman. Et ces quatre étapes mèneront la 53e joueuse mondiale vers le tournoi européen de qualification pour les Jeux olympiques, du 8 au 12 avril à Moscou. "Les Jeux, c'est le but de Xiaoxin. Ce serait une première pour elle. Maintenant, l'objectif c'est aussi de monter le plus haut possible au classement pour avoir un meilleur tirage. Actuellement, elle est numéro 16 en Europe, elle espère entrer dans les 10 pour éviter d'affronter des grosses têtes de série trop vite", explique Marc Loulergue. La compétition de Moscou ne sera pas la seule opportunité pour accéder aux Jeux olympiques. Si Xiaoxin Yang ne parvient pas à prendre un des six tickets en jeu en Russie, il lui restera une chance au tournoi mondial de qualification au Qatar (2 billets). Avec en dernier recours, une possibilité de se qualifier au classement. 

Espagne2

… et gagner l'Euro

Le président de la Fédération Monégasque de Tennis de Table est confiant et reconnaît la très bonne forme de Xiaoxin Yang. "Elle s'améliore de jour en jour, même si le classement n'est pas à la hauteur de ses capacités". Mais cette année 2020 ne se résume pas qu'aux Jeux. Les championnats d'Europe, du 15 au 20 septembre à Varsovie (Pologne), sont l'autre grande échéance de la saison. Et Marc Loulergue nourrit de grandes ambitions pour sa joueuse. "Il y a cinq filles en Europe qui sont au-dessus du lot, Xiaoxin en fait partie. Elle est capable de battre toutes les joueuses européennes. Dans les tournois, elle a déjà gagné contre pratiquement toutes les têtes de série européennes. Elle peut vraiment être championne d'Europe ! ", assure-t-il. Ce qui serait le premier titre pour le tennis de table monégasque. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos