Beau début de saison pour l'AS Monaco Triathlon

Le club de la Principauté, qui fête cette année ses trente ans d'existence, commence sa saison en beauté avec les bons résultats de son équipe professionnelle et de ses amateurs.

Après de longs mois d'entraînements hivernaux, la saison bat son plein pour les triathlètes de la Principauté. Pro comme amateurs écument depuis le mois de mars les grands rendez-vous de la discipline et les compétitions régionales, de Cannes à Nice, en passant par les Half de Mallorca et d'Aix en Provence.

Renforcée en début d'année, le Pro Team entamait cette nouvelle saison avec un nouvel effectif... et quelques inquiétudes. "Du côté des pros, nous avons eu pas mal de blessures cet hiver, ce qui fait que ce début de saison n'a pas été évident pour nous. On se faisait un peu de soucis", explique Hervé Banti, le président de l'AS Monaco Triathlon. 

Mais très vite, celles-ci ont été balayées, puisque dès le Triathlon de Cannes, le premier grand rendez-vous de la saison, Gwenaël Ouillères ramène une belle septième place. Et ce chiffre semble lui porter bonheur puisqu'il réitère ce beau résultat lors de l'Iron Man de Nice. Premier Français au classement, il termine en 8:40:51 (natation : 50'08; vélo : 4:50:28, course à pied : 2:54:45) et ce, "face à un beau plateau" , souligne Hervé Banti. 

Depuis, ce sont ses collègues qui ont pris le relai. Nicolas Fernandez a ramené une 4e place sur le X-Terra de Belgique, et s'est imposé sur le Triathlon de la Martinette, juste devant Kévin Rundstadler. "On ne s'est pas trompés dans les recrues", souligne Hervé Banti. "Ce sont eux qui ont ramené les beaux résultats". 

Imfr2016 Run 050

Charlotte Morel, championne de France longue distance

La belle surprise est également venue de l'une des autres recrues du Team Pro. Charlotte Morel a remporté le week-end dernier le championnat de France Longue Distance sur le Triathlon de Baudreix et du Soulor/Aubisque, "Elle fait également un beau début de saison, après un hiver où elle n'a pas été épargnée. Elle a fait une fracture de fatigue au fémur, c'est pour cela qu'elle n'a pas pu partir à Nice. Elle n'avait pas encore les jambes", souligne son président. "Ce week-end, c'était une belle course pour se relancer et Charlotte a parfaitement réalisé son objectif, avec ce titre de championne de France Elite. Son deuxième consécutif, le premier sous les couleurs de l'AS Monaco"Au palmarès des asémistes, elle succède ainsi à Delphine Pelletier, une ancienne du Team Pro, qui avait également remporté ce titre en 2013.

Notons également la belle performance de Camille Deligny, une des nouvelles recrues du Pro Team, qui termine 4e sur la même course. Un classement de bon augure pour cette jeune adepte de la discipline (elle ne pratique le triathlon que depuis deux ans), qui s'aguerrit encore aux épreuves longue distance.

Les amateurs enchaînent

12990924 1065728130136274 2098513347449359272 N

Et du côté des amateurs de l'As Monaco, les courses s'enchaînent également. Ils étaient une cinquantaine à Cannes, une trentaine à l'Iron Man de Nice, une vingtaine au Half d'Aix-en-Provence. "Ils se sont bien défendus. A hauteur de ce qu'ils ont développé cet hiver", souligne leur président, qui était fier de voir notamment sur les lignes de départ de l'Iron Man de Nice, une "belle masse" rouge et blanche. 

Si le nombre de compétitions devraient ralentir dans la région pendant les prochaines semaines - chaleur estivale oblige - tous continuent de se préparer pour les prochaines échéances, qui arrivent à grand pas. Prochains grands rendez-vous en août avec l'Embrunman et l'Ironman de Vichy.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos