Championnats du monde universitaires de match racing : trois Antibois sur le podium

Engagés dans la 7e édition du championnat du monde universitaire de match racing (du 27 juin au 5 juillet), sur le lac di Ledro (Italie), trois membres de la Société des régates d'Antibes ont réussi à hisser la France sur la troisième marche du podium.

L'équipage sélectionné pour représenter la France lors des championnats du monde universitaire de match racing (des duels calqués sur ceux de la Coupe de l'America, disputés sur des bateaux identiques) a réussi à récolter une médaille de bronze, dans la province autonome du Trentin (nord-est de l'Italie).

Du côté de la cité du Fort-Carré, cette performance a ravi plus d'un spécialiste de voile. Et pour cause : dans les rangs tricolores, on retrouvait le skipper Pierre Quiroga, Bruno Mourniac et Gaulthier Germain. Trois jeunes licenciés de la Société des régates d'Antibes, associés au Rochelais Clément Péquin.

Sortis de la phase de poule avec cinq succès en sept oppositions, les Français ont décroché leur billet pour les quarts de finale. Grâce à une victoire sans appel face à Singapour (2-0), ils ont ensuite réussi à atteindre le dernier carré.

Le "vrai" mondial la semaine prochaine en Finlande

Vainqueurs de la première manche contre une équipe australienne emmenée par Samuel Gilmour, spécialiste du match race, les Bleus ne pouvaient résister au retour des Aussies, qui enlevaient la deuxième course avant de remporter la "belle".

10472867 10204151236319877 7134883188735006779 N
De gauche à droite : Bruno Mourniac, Gaulthier Germain, Clément Péquin et Pierre Quiroga.

Malgré leur déception, Quiroga, Mourniac, Germain et Péquin devaient rapidement relever la tête pour affronter le Japon, battu par les Etat-Unis de Nevin Snow. Mission réussie. Leur victoire 2-0 leur permettait d'accrocher la dernière place disponible sur le podium.

Sitôt l'épreuve terminée, la formation à forte coloration antiboise a pris le chemin de Pornichet (Loire-Atlantique) pour préparer les championnats du monde jeunes ISAF, qui se déroulera du 23 au 27juillet à Helsinki.


Les réactions :

Pierre Quiroga :
"C’est pas si mal. Nous étions très déçus après notre élimination en demi-finale pour quelques mètres, mais nous avons su rebondir pour prendre cette médaille de bronze. C’était ma première participation à un mondial universitaire. J'ai trouvé l’ambiance agréable et le niveau assez haut. Nous retrouverons une partie de ces équipages en Finlande. En définitive, je suis heureux d’avoir ramené cette médaille, pour nous, nos écoles, notre club et tous ceux qui nous soutiennent."

Gaulthier Germain : 
"Je suis très heureux. Cette médaille est importante pour nous, c’était notre premier objectif pour cet été. Maintenant nous allons continuer à nous entrainer pour préparer le championnat du monde ISAF et enchainer avec le championnat de France à Martigues."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :